La saga d’Alliance Minière Responsable dans les Echos

Deux entrepreneurs français, de 26 et 32 ans, ont fondé Alliance Minière Responsable (AMR). La société, qui envisage d’exploiter des mines de bauxite en Guinée Conakry, a séduit certains des plus importants investisseurs hexagonaux.

Quand ils l’ont approché une première fois par e-mail en mai 2014, Xavier Niel (en photo ci-dessous) a dit non. Une réponse lapidaire. « Pas mon truc. Je ne connais pas ce secteur. Désolé. «  Dix-huit mois plus tard, les fondateurs d’Alliance Minière Responsable (AMR), jeune société française d’exploration de bauxite en Guinée, tentent à nouveau leur chance. Là, bingo, le fondateur d’Iliad accepte de prendre une participation minoritaire dans leur entreprise via son holding personnel NJJ Capital. Son arrivée au capital d’une start-up d’un autre genre n’est pas passée inaperçue dans le milieu des matières premières françaises.

Trois ans après avoir mis un pied dans l’univers impitoyable de la mine, Romain Girbal, trente-deux ans, et Thibault Launay, vingt-six ans, ont donc convaincu le plus gros « business angel » français de mettre son argent dans un « greenfield », l’un de ces projets miniers qui explorent des terres vierges, une aventure à haut risque. Le montant investi par Xavier Niel reste « confidentiel ».

Lire la suite